Ombres blanches

Scénographie lumière pour un jardin – 2009
Julia Dantonnet Création vidéo –  Chloé Barreau Danse

Les ombres blanches évoluent dans le paysage nocturne. Elles apparaissent sur le sol, les murs, les arbres, puis semblent glisser dans l’obscurité. Sur leur passage elles éclairent le chemin et révèlent par la lumière des éléments du jardin. L’ensemble du parcours est rythmé par ces projections, à la fois lumière pure et images-mouvement. La visite nocturne du jardin devient une traversée éveillée du monde des rêves, le moment idéal pour expérimenter la profondeur de la nuit, son mystère. L’obscurité est préservée par une mise en lumière qui accorde autant d’importance au clair qu’à l’obscur. La composition joue sur des éléments essentiels : ombre et lumière, noir et blanc, plein et vide, tous liés dans un mouvement permanent. Les ombres prennent alors leur indépendance, vivent leur vie propre. Cette inversion onirique fait que celles-ci ne suivent plus les corps mais invitent et guident le public le long du parcours. Elles jouent les éclaireuses. Le corps se dématérialise, se dissout dans les différents éléments du paysage. Sous l’effet de la lumière, la matière (minérale ou végétale) prend vie. La silhouette féminine fait ici écho à tout le folklore fantastique des esprits féminins de la forêt, des fées et des nymphes mais laisse totalement ouvertes les possibilités de lecture et d’interprétation.

julia-dantonnet-2009-ombres-blanches-art-lumiere-video-01julia-dantonnet-2009-ombres-blanches-art-lumiere-video-05julia-dantonnet-2009-ombres-blanches-art-lumiere-video-02julia-dantonnet-2009-ombres-blanches-art-lumiere-video-04julia-dantonnet-2009-ombres-blanches-art-lumiere-video-06